Recherche        
2
Acheter sur Amazon

La Virginienne

paru le01/03/1982de Barbara Chase-Riboud

Membres possédant ce produit lirensecrettitepegtatami
Membres désirant ce produit

Résumé

L'une des plus, grandes histoires d'amour de l'Amérique est aussi l'une des moins connues et des plus controversées. Thomas Jefferson, le troisième président des Etats-Unis et l'auteur de la Déclaration d'Indépendance, eut pendant trente-huit ans une maîtresse, la belle et mystérieuse Sally Hemings, qu'il aima et avec laquelle il vécut jusqu'à sa propre mort à l'abri des murs de Monticello, la plantation qu'il possédait en Virginie. Mais ce qui choqua ses contemporains ne fut pas simplement que Jefferson eût une maîtresse. Le vrai scandale vint de ce que Sally Hemings était une esclave quarteronne et de ce que Jefferson engendra avec elle une famille d'esclaves dont de nombreux descendants, connus et inconnus, vivent de nos jours. Cette liaison étrange et passionnée commença dans le Paris de 1787, où Jefferson était ambassadeur de la jeune république américaine auprès de la Cour. Sally n'avait pas alors plus de quinze ans. Du royaume de France, cet extraordinaire récit romantique entraîne le lecteur dans les antichambres du pouvoir à Philadelphie et Washington, puis le fait participer à la vie quotidienne, à la magnificence de Monticello. Pour recréer cette « love story » émouvante et fatale, Barbara Chase-Riboud s'est basée sur les documents et témoignages d'époque, tout en lâchant la bride à sa prodigieuse imagination de romancière, Elle a brossé ainsi un étonnant tableau de l'Amé-rique esclavagiste de la fin du XVIIIe siècle, une fresque grandiose mais toujours fidèle aux données de l'Histoire. Grâce à La Virginienne, le lecteur partagera tous les débordements de la passion et toutes les grandes couleurs imaginés par une brillante romancière qui se penche sur l'histoire de son pays.

Critiques et avis

Soyez rémunéré pour chaque avis pertinent déposé !

Critique de Lionelle21Difficile de donner un avis lorsque le résumé du livre dit l'essentiel, à lui seul. Si ce n'est : un régal à lire. Je me souviens l'avoir lu jeune-fille, et avoir éblouie par cette fresque historique et romantique méconnue. Puis je l'ai relu près de 30 ans plus tard. Curieusement, j'ai été plutôt horrifiée : comment Jefferson, le père de l'abolitionnisme, a-t-il pu garder sous contrôle, avec les drames familiaux que cela a entraîné, Sally, son esclave il faut bien le dire et les enfants qu'il a eus avec elle ? Il se dégage de ce roman une violence terrible, qui à mon sens, doit parfaitement refléter l'époque. Excessivement bien écrit

DVD Jeux vidéo Livres CD Aide
Droits réservés 2019 - Cerivan