Recherche        
3
Acheter sur Amazon

Critique de la faculté de juger

paru le1989de Emmanuel Kanttraduction Ferdinand Alquié

Membres possédant ce produit
Membres désirant ce produit

Résumé

La science moderne a chassé de la nature la moindre cause finale. La nature mécaniste de Galilée ou de Descartes n'a plus aucune intention, ni aucun plan caché. Les causes des phénomènes sont devenues strictement matérielles. L'homme peut-il se contenter d'une représentation mécaniste de l'univers ? Dans sa Critique de la faculté de juger (1790), Kant énonce les conditions sous lesquelles la nature peut encore se prêter au jugement finaliste. Ainsi, dans l'expérience esthétique, tout se passe comme si la belle forme venait au devant de l'imagination du sujet qui la contemple, comme si elle avait été produite par son imagination. Dans l'explication du vivant également, la raison ne peut s'empêcher de poser l'unité de fonctionnement de l'organisme comme la fin de l'activité de chaque organe. Dans les deux cas, le finalisme cesse d'être un raisonnement scientifique et devient une simple manière de penser l'expérience. L'irréductibilité de ce mode de pensée témoigne du fait que l'homme, en tant que sujet moral, ne peut faire abstraction, même dans la considération de la nature, d'une interrogation sur les fins. --Paul Klein

Produits similaires

Fondements de l…
Méditations métaphy…
La République
Critique de la …

Critiques et avis

Soyez rémunéré pour chaque avis pertinent déposé !

DVD Jeux vidéo Livres CD Aide
Droits réservés 2020 - Cerivan