Recherche        
2
Acheter sur Amazon

Les Mains sales

paru le08/02/1972de Jean-Paul Sartre

Membres possédant ce produit
Membres désirant ce produit tagada36

Résumé

" Comme tu tiens à ta pureté, mon petit gars ! Comme tu as peur de te salir les mains. Eh bien, reste pur ! A quoi cela servira-t-il et pourquoi viens-tu parmi nous ? La pureté, c'est une idée de fakir et de moine. Vous autres, les intellectuels, les anarchistes bourgeois, vous en tirez prétexte pour ne rien faire. Ne rien faire, rester immobile, serrer les coudes contre le corps, porter des gants. Moi j'ai les mains sales. Jusqu'aux coudes. Je la ai plongées dans la merde et dans le sang. "Créée en 1948 au théâtre Antoine par François Périer et André Luguet, Les mains sales, pièce sur l'engagement politique, est une des œuvres théâtrales les plus retentissantes de l'auteur de Huis clos, des Mouches, de La putain respectueuse, des Séquestrés d'Altona, du Diable et le bon Dieu.

Produits similaires

La P... Respectueuse, suivi de Morts sans sé…
L'Etranger
La Peste
Les Justes

Critiques et avis

Soyez rémunéré pour chaque avis pertinent déposé !

Critique de museolive"Les Mains Sales" est l'une des pièces de théâtre écrites par Jean-Paul Sartre. Elle le fut en 1947/1948, et représentée pour la première fois le 2 avril 1948 au théâtre Antoine de Paris. Tout comme "Les Mots" ou quelques autres oeuvres du célèbre intellectuel, il s'agit d'une pièce de théâtre en sept tableaux, qui a une fonction autobiographique, le personnage principal, Hugo, revêtant certains traits de l'auteur (jeune intellectuel bourgeois manifestant sa haine pour ses origines), ainsi que des interrogations philosophiques et politiques similaires. En effet, "Les Mains Sales" vient illustrer les doutes de Sartre suite à son engagement politique pour le parti communiste, comme du reste de nombreux intellectuels après la Seconde Guerre mondiale. Parti qu'il quittera peu après, sans reconnaître les atrocités de la Russie stalinienne ou de la Chine communiste. Sartre en profite ici pour donner son idée du marxisme, qui est voué à l'échec s'il n'incorpore pas des éléments de l'existentialisme ; le personnage de Hugo est le symbole de l'existentialisme au sein de ce parti révolutionnaire. Hoederer, le chef du parti, est le représentant du pragmatisme matérialiste qui anime le marxisme à cette époque. Hugo (l'existentialisme) doit tuer le chef du parti (pragmatisme matérialiste). Au long de la trame de l'histoire, Sartre se pose la question de la violence dans l'acte révolutionnaire, et expose les nombreux paradoxes du parti communiste, comme pourra le faire Albert Camus, dans sa pièce "Les Justes", qui sera représentée un an plus tard, au théâtre Hébertot. Il s'agit là d'un très bel exemple de théâtre d'engagement post-Seconde guerre mondiale, qui ne se pose pas des questions forcément actuelles (à part celle de la violence), mais qui représente un très bon ouvrage de vulgarisation des questionnements sociohistoriques de la fin des années 1940 et de la phénoménologie sartrienne.

DVD Jeux vidéo Livres CD Aide
Droits réservés 2021 - Cerivan