Recherche        
3
Acheter sur Amazon

Chocolat

paru le05/2001de Joanne Harris

Membres possédant ce produit klerounourseartaudsFANNY51choupi40SandrineHache
Membres désirant ce produit

Résumé

À Lansquenet, petit village perdu quelque part en France, mis à part les sempiternels sermons du sombre Reynaud, le curé intégriste de la paroisse, il ne se passe jamais rien. Alors, quand Vianne Rocher et sa fille Anouk décident de s'y installer pour ouvrir une chocolaterie, c'est tout le village qui se met à jaser. Ce qui est assez facile : Vianne n'est pas mariée, elle ne va pas à l'église, et même, elle ose ouvrir sa boutique de délices en plein carême ! Cela fait d'elle la cible idéale pour ce pauvre Reynaud et sa troupe de grenouilles de bénitier. Mais, contre toute attente, Vianne semble très bien s'intégrer dans le village ensorcelé par ses douceurs : ç'en est trop pour ses adversaires, qui vont tout faire pour lui barrer la route, allant jusqu'à la traiter publiquement de sorcière. Mais sur ce point, peut-être n'ont-ils pas tout à fait tort... Un Chocolat qui réunit sans conteste tous les ingrédients d'un roman entraînant, séduisant un large public, et qui a été adapté au cinéma, avec Juliette Binoche dans le rôle principal. --Karla Manuele

Produits similaires

La Dame à la Lico…
Le Vin de Bohème…
Le Chocolat - Éd…
Voleurs de plag…

Critiques et avis

Soyez rémunéré pour chaque avis pertinent déposé !

Critique de PititenouChocolat est un roman plein de poésie. L’auteur décrit la vie des campagnes du Sud-Ouest français avec un regard acéré ! A travers les yeux d’une femme étrange un peu magicienne, Vianne Rocher, on observe les personnages types des petites villes : les grenouilles de bénitier, les femmes sous l’emprise de leur mari, les grands-mères insolentes, les curés extrémistes… La jeune femme vient s’installer dans ce village avec sa fille pour installer une confiserie-chocolaterie, la Praline Céleste, en face de l’église. Deux mondes se confrontent alors : le monde des plaisirs simples, de l’indépendance et des croyances païennes, face aux dogmes de l’Eglise, les qu’en-dira-t-on, et la peur de la nouveauté. Ce roman est résolument anti-clérical, et le prêtre est l’incarnation de la bêtise ! Les « gentils » sont les rebelles, les mère-célibataires, les gitans et les vieilles dames suicidaires. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman simple et sans prétention… Il laisse pourtant un goût de chocolat noir dans la bouche, un goût fort et persistant !

DVD Jeux vidéo Livres CD Aide
De nombreuses énigmes, des centaines de points à gagner sur Facebook