Recherche        
2
Acheter sur Amazon

1984

paru le16/11/1972de George Orwelltraduction Amélie Audiberti

Membres possédant ce produit

Résumé

L'origine de 1984 est connue : militant de gauche violemment opposé à la dictature soviétique, George Orwell s'est inspiré de Staline pour en faire son "Big Brother", figure du dictateur absolu et du fonctionnement de l'URSS des années trente pour dépeindre la société totalitaire ultime. Mais Orwell n'oublie pas de souligner que les super-puissances adverses sont elles aussi des dictatures... Ce qui fait la force du roman, outre son thème, c'est la richesse des personnages, qu'il s'agisse du couple qui se forme, malgré la morale étroite du Parti, ou même du policier en chef qui traque les déviants, ex-opposant lui-même, passé dans les rangs du pouvoir... C'est aussi cette "novlangue", affadie et trompeuse, destinée aux "proles", et ces formules de propagande ("L'ignorance, c'est la force") scandées par des foules fanatisées et manipulées. 1984 est un livre-phare, apologie de la liberté d'expression contre toutes les dérives, y compris celles des sociétés démocratiques. --Stéphane Nicot

Produits similaires

La Ferme des An…
Retour au meill…
La guerre des m…
1984 de George …

Critiques et avis

Soyez rémunéré pour chaque avis pertinent déposé !

Critique de elodidi3Un classique très connu. Une idée de ce que pourrait devenir le monde, tout le monde en permanence se surveille, nos moindres pensées découvertes, plus aucune intimité, les droits les plus simples et pourtant fondamentaux bafoués. Ce livre nous fait nous poser beaucoup de questions . Au milieu de toute cette tension, une histoire d'amour allège un peu le ton... Enfin alleger...si on peut dire , vu les conséquences!

Critique de johwebUn chef-d'œuvre de la science fiction. Une histoire d'amour dans un monde totalitaire où tout est contrôlé. Ce livre nous fait réfléchir à ce que pourrait être l'avenir, voire même à ce qu'est le présent... A recommander à tous, même les non fans de science fiction.

Critique de Hoshi19Un livre excellent, une grande oeuvre ! Certains le trouvent lourd à lire, mais je ne suis pas de cet avis. L'atmosphère ressentie est étrange, et l'histoire passionnante. Au-delà de celle-ci, le lecteur est amené à réfléchir sur le système de la dictature (et sur les systèmes politiques en général) lorsqu'elle est poussée à l'extrême, mais aussi sur les manipulations des hommes et des faits, ou encore sur des notions bien plus vastes. Il n'est pas ennuyeux pour autant ! On ressent généralement le suspens dans un film, et bien ce livre fait ressentir cela tout aussi bien, surtout à la fin ! Un régal, et constructif en plus !

Critique de museoliveLe roman d'anticipation par excellence, suivi de près par "Le meilleur des mondes", d'Aldous Huxley. Combien de non-lecteurs de bonne littérature découvriraient à quel point Big Brother n'est plus très loin, de nos jours, quand on sait que la ville de Londres est truffée de caméras, et que l'on commence à en parler par chez nous... Mais, lire, c'est trop fatiguant! Vaut mieux regarder la télé! L'histoire : Orwell décrit une Grande-Bretagne fraîchement anéantie par une guerre nucléaire, dans les années 1950, où s'est imposé un régime totalitaire, à mi-chemin entre le nazisme et le stalinisme. La figure omniprésente, oppressante (pour le personnage principal, Winston Smith, comme pour le lecteur), tutélaire, répressive (tout à la fois !) de Big Brother, chef suprême du Parti unique, impose à longueur de journée ce qu'il faut penser, qui il faut considérer comme l'ennemi (car on ne peut s'identifier que par rapport à l'Autre). Winston Smith, auprès de qui l'on découvre cette société ultra-totalitaire, semble se poser des questions, en se pinçant de les avoir, en connaissance des représailles. Car tout est là : la "novlangue" (langue ré-inventée, vidée de toute profondeur, de toute nuance, de toute culture... une écriture SMS, en somme), les "télécrans" (comme à Londres!), les ministères (habilement baptisés par Orwell "de la Vérité", afin de diffuser le mensonge, "de la Paix", afin d'organiser la guerre contre les ennemis, etc. "de la Solidarité", pour laisser tomber ceux qui sont dans le besoin -mais ça, c'est pas dans un roman...) qui contrôlent les moindres faits et gestes des habitants. Les relations entre les gens sont vidés de toute humanité (est-ce pessimiste que de se demander si nous sommes si loin de cette absence déshumanisation de l'être humain, quand plus rien d'autre que l'argent ne compte et ne donne de la "valeur"?), de tout sentiment : même la relation cachée avec Julia qu'a Winston Smith, qu'Orwell décrit tellement bien, si bien que l'on se prend à espérer, pour eux, pour l'Humanité... va être anéantie par le Parti, les deux protagonistes étant arrêtés, torturés, leurs souvenirs et leurs pensées lessivés. On n’oubliera pas que "1984" a été écrit juste après la Seconde Guerre mondiale (1948, le titre étant né de l'inversion du 4 et du 8, l'éditeur d'Orwell refusant que le titre soit "1949"), alors que certains rapportaient les horreurs des goulags d'Union Soviétique, après celles des camps d'extermination nazis : le totalitarisme s'impose comme un sujet politique, philosophique et sociologique central dès cette époque, qui sera traitée par les grands esprits de ce temps (Hannah Arendt en tête -notamment son idée de la "banalité du mal", et Raymond Aron). Mais qui échappera tout de même à Jean-Paul Sartre : engagé, mais pas clairvoyant... Un livre purement extraordinaire, indispensable pour demain et assez simple à lire !

Critique de melodream1984 est un livre que j'ai lu en anglais dans une version simplifiée. C'est une histoire poignante. C'est vraiment prenant. On se demande ce qui va se passer ensuite. La partie qui m'a le plus intriguée, est sans doute la destruction mentale de Winston. C'est une belle réflexion sur l'interdiction de penser que nous propose ici Orwell. C'est un livre que j'ai bien aimé même si certains passages étaient un peu durs à comprendre. C'est bien écrit et le roman 1984 pourrait signifier 1948, la vision d'un après-guerre.

Critique de vegane Vous ne pourrez pas lâcher ce livre tout en ayant l'impression de manquer d'air. Ce livre bouleverse et dérange. Il faut l'avoir lu et donner aux autres envie de le lire.
Un chef d'œuvre, un des livres, peut-être même le plus extraordinaire que j'ai lu.

Critique de vitalityUn ouvrage exceptionnel et au-delà même de mes attentes.. Des situations très bien dépeintes par le jeu d'un vocabulaire précis et varié. Des personnages très bien construits et une mise en perspective des décors vraiment réussie. Ce livre qui est accessible au commun des mortels rendra facilement heureux et avide de désarmer le suspens qui jalonne l'ouvrage de long en large. Allez-y, profitez de cet agréable instant !

Critique de kenyjoplayaUn classique de la science-fiction qui, à mon avis après lecture, mérite bien son titre. C'est bien simple, je trouve qu'Orwell était un génie d'avoir pu être autant visionnaire à son époque pour avoir écrit ce livre dans lequel il avait prévu et décrit tous les méfaits qu'engendrerait notre société et notre système financier basé sur le capitalisme. Mais là où je trouve que l'écrivain a été particulièrement brillant c'est qu'en plus d'insuffler ces idées et de dénoncer tout en justesse, il a réussi à faire tenir tout ceci dans un récit qui tient vraiment bien la route et que l'on a vraiment envie de terminer une fois commencé. Pour tout ceci, chapeau et merci Mr Orwell !

DVD Jeux vidéo Livres CD Aide
De nombreuses énigmes, des centaines de points à gagner sur Facebook